Citadelle et Parc de la Vuelta del Castillo

Classée Monument National, elle est considérée comme l'un des meilleurs exemples d'architecture militaire de la Renaissance espagnole et l'un des plus importants ensembles défensifs d'Europe.

Sa construction, entreprise à l’époque de Philippe II (1571), suivant les plans de l’ingénieur militaire Giacomo Palearo, dit «el Fratín», obéissait aux progres des techniques de guerre, qui obligeaient à se défendre d'une artillerie en plein essor. On projeta ainsi un ensemble défensif similaire à la Citadelle d’Anvers : un pentagone régulier avec cinq bastions aux angles. À l’intérieur, les dépendances militaires formaient une petite cité avec son système radial de ruelles confluant sur une place centrale dénommée «place d’armes». En 1888, la nécessité de construire le premier agrandissement oblige à démolir en partie deux de ses bastions et un ravelin.

 

Porte du Socorro

Érigée en 1689, peu après le ravelin qu’elle sert à protéger, la Contregarde de Santa Isabel était le premier contrôle d’accès pour les attelages venant de la campagne (actuelle Vuelta del Castillo) à leur entrée dans la Citadelle. Dans le corps de garde, dont il ne reste plus aujourd’hui que la partie inférieure des murs et le sol de galets ronds, une escadre (formée habituellement d'un caporal et de quatre soldats) identifiait et enregistrait quiconque voulait accéder à l'intérieur. Si on compte ce premier contrôle, les visiteurs devaient traverser 6 ponts pour pénétrer dans la Citadelle : 3 ponts fixes, deux levis et le dernier, basculant, qui permettait l’accès à la troisième et dernière porte.

 

Un grand parc

À l‘extérieur de la forteresse, la promenade dans un parc de 300.000 m2, s’avère très agréable, aussi bien en bordure des fossés que du côté de la Vuelta del Castillo. Cette promenade permet de profiter de la construction militaire de style Renaissance dans toute sa explendeur : ravelins, contre-gardes, chemins couverts, ponts-levis, embrasures et bastions. Ce parcours est jalonné d’érables, cyprès, hêtres, sapins, frênes, ormes et cèdres, parmi d’autres. Ces arbres abritent différentes espèces d’oiseaux comme le petit-duc, un petit hibou, et le noctule commun ou chauve-souris, qui a des nichoirs tout le long du parc. 

Plus d'information içi.

Information pratique

Adresse: Avenida del Ejército, 1

Téléphone:  (+34) 948 420 975

E-mail:     ciudadela@pamplona.es

Route:
     Pampelune est Rempart
     Pampelune est Verte
     Pampelune est Chemin

Horaire: 

De lundi à vendredi  de 7h30 à 21h30

Samedi de 8:00 à 21:30

Dimanche et jours fériés: de 9:00 à 21:30