Portail Touristique de la Mairie de Pampelune

Días que faltan para San Fermín

Fiestas de Sanfermín
6-14 julio

Ya falta menos

  1. Départ
  2. Affiches de San Fermín dès 1846

AFFICHES DES FERIAS ET FÊTES DE SAN FERMIN

Il y a presque trois décennies, en 1981, Ricardo Ollaquindia publiait son livre "100 años de carteles de las Fiestas y Ferias de San Fermín", qui devint immédiatement, surtout à Pampelune, un divulgateur classique de son affichistique festive, modalité publicitaire qui a toujours attiré les amateurs de l´histoire de l´Art, de la tauromachie, du collectionnisme ou, tout simplement ceux qui s´intéressent aux évènements locaux. Le sous-titre indiquait entre parenthèses le cadre chronologique de son contenu : 1882-1981. Cette monographie soignée, éditée par la Caja de Ahorros de Navarra, a pu être réalisée grâce à la Mairie de Pampelune qui a cédé de façon désintéressée la collection des affiches de San Fermín conservées et gérées par l´Archive Municipal.

Les premières affiches ont vu le jour au XIX ème siècle : dans un premier temps, vers la première moitié du siècle, elles sont présentées comme des pasquins unicolores, de simples textes annonciateurs, brièvement illustrées de scènes appropriées. Plus tard, en 1877, on assiste à la création d´annonces picturales, iconographiques et en couleurs. En 1898 l´affiche des fêtes est utilisée pour la première fois comme couverture du programme des fêtes. Il n´en avait pas toujours été de même, car il y eut un temps où l´on avait utilisé deux représentations différentes quant aux motifs et à la thématique. Étant donné que l´on n´a pas conservé des affiches de toutes les années et que l´a dû utiliser des succédanés lorsque l´affiche était introuvable, de préférence avec des motifs empruntés au programme correspondant, il faudra faire bien attention de ne pas considérer comme affiche ce qui ne l´est pas.

La collection d´affiches gérée par l´Archive Municipal se compose d´exemplaires ininterrompus de 1882 à nos jours, à l´exception du XIX ème siècle, pour ce qui est des années 1884, 1886, 1887, 1891, 1892, 1893, 1894, 1896, 1897 et 1899. Et pour le XX ème siècle, de celles qui correspondent aux années 1901, 1917, 1918 et 1922. Jusqu´en 1923 elles sont conservées sous forme d´imprimés, car l´usage de l´époque voulait que les entreprises de lithographie offrent à la Mairie des modèles déjà réalisés par des artistes étant à leur service, où se mêlaient des thèmes taurins, plus ou moins topiques, valables pour la plupart de la clientèle potentielle hispanique avec des opportunes scènes locales de Pampelune, comme le Monument aux Fueros, les anciennes Arènes, l´installation de l´éclairage électrique ou quelque effigie de Pablo Sarasate... À partir de 1988 et pendant quelques années, les dessins des entreprises lithographiques Portabella de Saragosse et de Ortega, en Valence ont été prédominants. On conserve les peintures originales qui depuis 1924 ont permis l´impression d´affiches sur du papier. Mais non pas les photographies nécessaires à la production des photolithes qui correspondent aux années allant de 1964 à 1972 et de 1976 à 1981.

Concernant les auteurs et pour ne citer que les moins récents, on trouve un large éventail de personnalités au prestige artistique national ou régional comme Salvi, Unceta, Penagos, Bartolozzi, Mongrell, Cañas, Istúriz, Pueyo, Tejedor, Ciga, León Astruc, Zubiri, Briñol, Basiano, Lizarraga, Muro, Elvira, Urzanki, Crispín ou Lozano de Sotés. Javier Ciga détient le record pour ce qui est du nombre d´affiches, notamment six authentiques tableaux à saveur locale, qui correspondent aux années 1908, 1909, 1910, 1917, 1918 et 1920.

José Luis Molins, Municipal Archivist


Visit the municipal archive