1. Accueil
  2. La ville
  3. Que faire et que visiter
  4. Promenades dans la ville
  5. Sculptures dans la ville

Sculptures dans la ville

sculpture in pamplona

Polyphème. José Ramón Anda 1993

Parc Antoniutti

La pièce, de quelques six mètres de haut, témoigne des leitmotivs de l’artiste : la recherche des limites, les symétries, la beauté de la matière nue et l’expressivité du vide, avec ce grand œil du cyclope Polyphème. Les travaux de José Ramón Anda reflètent son savoir faire et son respect pour les matériaux (bois, fer, granit, acier, bronze) grâce auxquels, à partir de travaux synthétiques, il réussit à exprimer des pensées complexes.

Femme Cyprès. Alfredo Sada 1990

Vuelta del Castillo

Cette pièce révèle l’admiration du sculpteur pour Brancusi, pour les formes de la nature à l’état pur et pour la synthèse qui apparaît dans la nature primitive. La pièce semble surgir impérieusement de la terre ou y être enfoncée, menaçante et dangereuse mais en même temps sensuelle. Il s’agit d’une œuvre catégorique et formellement simple.

La Mari Blanca. Luis San Martín 1790

Parc de la Taconera

Cette très belle allégorie de la Beneficiencia ou Abondance couronna plus d’un siècle une fontaine sur la Place du Castillo, jusqu’à être substituée en 1910 par un kiosque en bois. De là, elle fut transférée à la Place San Francisco et ensuite aux jardins de la Taconera, en 1929. C’est une création du peintre et académicien madrilène Luis Paret.

Rois de Navarre

Paseo Sarasate

En 1895 furent menées plusieurs initiatives pour embellir le Paseo Sarasate. L’une d’entre elles fut de poser six statues de rois espagnols provenant du Palais Royal de Madrid. Ces statues font partie du décor architectonique conçu par l’architecte Sachetti pour le Palais d’Orient, au cours du règne de Philippe V.

Monument aux Fueros. Manuel Martínez de Ubago, 1903

Paseo Sarasate

Financé par une souscription publique, ce monument fut érigé pour commémorer et défendre la foralidad du Vieux Royaume. Il fut conçu par l’architecte moderniste pamplonais Manuel Martínez de Ubago. Cinq grosses colonnes représentent les cinq merindades (juridictions) de Navarre. Cinq plaques de bronze font référence aux libertés navarraises et cinq sculptures allégoriques de Ramón Carmona : l’Histoire, la Justice, l’Autonomie, la Paix et le Travail. La figure féminine en bronze qui couronne le monument est une allégorie de la Navarre. Elle tient dans ses mains, une chaîne cassée, symbole de la liberté conquise, et un parchemin, la Loi Foral.

Carlos III (Charles III). Francisco López Hernández, 2004

Carlos III, à côté de la Place du Castillo

Sculpture en bronze du roi de Navarre portant à la main le Privilège de l’Union, grâce auquel en 1423, les trois bourgs de Pampelune s’unissent en une seule enceinte fortifiée, une seule ville. Certains détails comme la fleur de lys de son habit ou la couronne, ont été copiées par le sculpteur madrilène sur la sépulture du roi qui se trouve dans la Cathédrale de Santa María.

Monument à Ernest Hemingway. Luis Sanguino, 1968

A côté des Arènes

Avec ce buste, la Mairie rendit hommage à l’écrivain américain qui diffusa le nom de Pampelune dans le monde entier à travers son œuvre. Habitué des Fêtes de San Fermín, le monument représente le prix Nobel prêt à se rendre à une corrida de taureaux, appuyé sur la barrière du callejón. Et bien sûr, le buste est situé face aux Arènes, près du parcours de l’Encierro.

Monument à l’Encierro. Rafael Huerta, 1994

Rue Roncesvalles, près des Arènes

L’œuvre a capturé l’instant où deux coureurs essaient de reconduire un taureau resté en arrière, un moment très caractéristique de l’Encierro. L’ensemble, en bronze patiné, renferme tout le mouvement et la force de la course. Grâce à cette œuvre, l’artiste ravive l’impression que produit le célèbre Encierro de San Fermín.

Sancho III el Mayor. Alberto Orella, 2004

Parc de la Media Luna

Sculpture récemment inaugurée pour commémorer le millénaire de ce roi, qui étendit les domaines pamplonais par delà des frontières jamais atteintes jusqu’alors. Les deux blasons représentent les vastes territoires sur lesquels régna Sancho III el Mayor (1004-1035). Alberto Orella, Pamplonais, est un sculpteur rigoureux, à l’inspiration métaphysique, qui travaille généralement l’abstrait et qui nous surprend ici avec une œuvre figurative.

Promenades dans Pampelune. Sculptures dans la ville

©Mairie de Pampelune. Plaza consistorial s/n 31001 - Pamplona (Navarra) - (+34) 948 420 100 - pamplona@pamplona.es

Partagez-la

Icono de conformidad Nivel Doble-A, W3C-WAI pautas de accesibilidad a los contenidos de la Web 1.0 del W3C-WAI